Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les Amis de Karl Marx
  • Les Amis de Karl Marx
  • : Rien d’autre qu’un lieu de rencontre pour tous les communistes qui se réclament des principes édictés par Marx, Engels et Lénine et qui proclament la nécessité d’un parti révolutionnaire. Un lieu de rencontre pour tous les militants toujours fidèles à un syndicalisme de lutte de classe.
  • Contact

Profil

  • Evanosiam
  • Description : Rien d’autre qu’un lieu de rencontre pour tous les communistes qui se réclament des principes édictés par Marx, Engels et Lénine et qui proclament la nécessité d’un parti révolutionnaire.
  • Description : Rien d’autre qu’un lieu de rencontre pour tous les communistes qui se réclament des principes édictés par Marx, Engels et Lénine et qui proclament la nécessité d’un parti révolutionnaire.

Recherche

Information

Certaines images, certaines musiques et chansons présentes sur ce site sont la propriété de leurs auteurs et éditeurs. Toutes ces reproductions sont présentées dans un but informatif et non commercial. Cependant, si les auteurs et éditeurs souhaitent les voir supprimées, cela sera fait immédiatement sur simple demande.
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 11:06

Le Conseil Municipal de Tarnos, lors de sa dernière séance du 15 septembre 2016, a entériné la signature d'un compromis de vente à la SEPA (Société d'équipement des Pays de l'Adour) pour la vente d'un terrain destiné à la construction d'un pôle de formation des industries technologiques géré par l'UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie).

Selon le journal « Sud-Ouest » du 19 septembre 2016, le Maire, Jean Marc Lespade a souligné au cours de ce conseil mémorable, le rôle de l'équipe municipale dans l'aboutissement de ce projet dans un contexte difficile, projet faisant suite au maintien et au développement de Turboméca Tarnos. Il a rappelé que l'emploi et le développement économique sont une priorité...

Le chantier de ce pôle de formation de l'UIMM devrait débuter en 2017 pour une livraison fin 2018.

Les élus communistes (1) de Tarnos peuvent, en effet, être fiers d'eux dans cette affaire !

L'U.I.M.M. c'est quoi ?

L'UIMM est une fédération patronale regroupant les principales entreprises de la métallurgie, descendante directe du « Comité des Forges » de triste mémoire créé en 1901.

Les plus anciens de Boucau-Tarnos se souviennent, sans doute, que l'UIMM a été le seul syndicat à s'être opposé, lors de la reconversion des Forges de l'Adour, aux embauches des militants CGT : l'ancien Maire communiste de Tarnos, Jean André Maye, Henri Prévot, Alain Labat, Paul Dacharry et Jean Reix...

L'UIMM est la fédération la plus réactionnaire du MEDEF. Tout au long de son existence, elle n'a cessé de combattre les militants (CGT de préférence!) et les droits syndicaux.

De la Collaboration -L'UIMM a curieusement échappé à la dissolution des syndicats ordonnée par Vichy le 9 novembre 1940- (2), au scandale des caisses noires destinées à briser les grèves, et en s'inscrivant dans tous les mauvais coups portés au Code du Travail et aux acquis sociaux des salariés, l'UIMM figure parmi les pires ennemis de classe des travailleurs français.

Et c'est tout naturellement, sans le moindre état d'âme (nous n'osons pas écrire ...de conscience politique !) que les élus communistes de Tarnos participent, mieux, font des pieds et des mains pour que ces gens là aient pignon sur rue dans notre ville !...

QUE SONT LES CENTRES DE FORMATION PROFESSIONNELLE

DE L'U.I.M.M ?

Les élus communistes tarnosiens seraient bien avisés de lire (et de relire) plus souvent « L'Humanité » qui pourtant dès le 6 janvier 2014 a tiré la sonnette d'alarme.

Dans un article que l'on peut retrouver sur internet (http://www.humanite.fr/temoignage-nous-apprentis-la-botte-du-medef ), il est clairement dénoncé comment les CFA privés du MEDEF façonnent des salariés sur mesure et accentuent le vaste mouvement qui vise à subordonner l'éducation aux besoins économiques immédiats du patronat.

C'est ce mode d'enseignement dont les gouvernements et le MEDEF ne cessent de vanter les mérites. La formation qui y est dispensée inclus l'apprentissage de la docilité, l'art de ne pas poser de question gênante et prépare les élèves à accepter, entre autres choses, d'effectuer des heures supplémentaires non payées.

Le témoignage d'un jeune élève d'un des 58 CFAI dont dispose l'UIMM en France est accablant. Il confie à « L Humanité » :

« Horaires, salaires, protection en cas d'accident, obéissez et fermez-là ! L'école nous apprend que les règles ne sont pas absolues. Il s'agit de respecter le droit lorsque celui-ci est favorable à ceux qui nous recommandent de l'enfreindre lorsqu'il nous protège. Mieux, on apprend à ignorer qu'il existe des règles. Le patronat veut substituer l'arbitraire au Code du Travail, l'enseignement dans les écoles de l'UIMM en est une nouvelle illustration... »

L'état peut-il continuer à financer des établissements qui enseignent que le droit du travail peut-être violé impunément ?

Poser la question s'est y répondre et pour ce qui nous concerne, nous n'avons jamais douté que dans notre beau système capitaliste, les gouvernements qui se succèdent obtempèrent aux ordres du grand patronat et du capital.

En fait, la nouveauté dans cette affaire, serait plutôt l'attitude d'une municipalité gérée par une majorité communiste et qui vient de céder pour la somme de 528 233.00 € un terrain de 5217 m2 sur lequel va être construit un centre de déformation du MEDEF, alors qu'existent sur place les structures du service public de l'AFPA et du GRETA .

La légende raconte qu'en des temps reculés, un révolutionnaire séparatiste aurait été trahi par un de ses amis pour 30 deniers.

Avec une inflation de plus de deux siècles, si l'on examine bien la chose, les chiffres devraient correspondre !....

(1) Seule l'action des élus communistes au sein de la Municipalité de Tarnos nous intéresse. Les autres composantes, socialiste ou de droite, ont toujours trahi les intérêts des travailleurs. Elles continueront à le faire.

(2) Ceux qui souhaitent en savoir plus sur le rôle joué par l'UIMM, avant, pendant et après la seconde guerre mondiale, peuvent se reporter aux ouvrages de Madame Annie Lacroix-Riz (agrégée d'Histoire, professeur d'histoire contemporaine à l'université de Paris7) : « Industriels et banquiers sous l'occupation » et « Le choix de la défaite. » chez Armand Colin.

Boucau-Tarnos le 7 octobre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Evanosiam - dans France
commenter cet article

commentaires